Venise, Italie

Ça y est, j’ai enfin pris le temps de vous raconter mon séjour à Venise ! En espérant vous poussez à découvrir cette ville du Nord-Est de l’Italie qui se différencie de tout ce que j’ai pu voir. J’arrête de bavarder et c’est avec pleins de souvenir en tête que je vous amène 3 ans en arrière.

Mes grand parents qui fêtent cette année la leurs 60 ans de mariage, ont la surprise de découvrir dans une lettre qu’ils partent tout frais payés, dans la ville de leur enfance qu’ils n’ont pas revue depuis la seconde guerre mondiale. Ceux qui me connaissent savent que j’aime mes origines vénitiennes et que l’occasion de les découvrir avec les proches était juste incroyable.

Après une heure de vol, un bus et un bateau taxi nous arrivons en début de soirée dans le quartier de San stae.

Le bateau taxi nous arrête sur un quai en face d’une des plus belle églises de Venise connue pour sa conservation des œuvres de célèbres artistes de la renaissance vénitienne. Après quelques minutes à nous perdre grâce à notre redoutable sens de l’orientation, notre chance ne nous abandonne pas et nous tombons sur une personne dans la rue, un papi italien parlant parfaitement français. Amen ! Il nous aide a trouver l’entrée de notre location, une maison traditionnelle de la ville située en hauteur.

Pour ceux qui se poseraient la question du budget du séjour.

4 jours et 3 nuits :

  • Logement à 759 euros pour 5 (environ 37j/pers)
  • Vol aller/retour au départ de Toulouse 150 euros
  • Restaurants 15/20euros par repas
  • Courses équivalentes à la France (on retrouve des marques et magasins identiques)

Jour 1



Le premier matin nous avons pris le vaporetto pour rejoindre le quartier Saint Marc. Nous avons emprunté « le Grand Canal » qui est,pour moi, la plus belle avenue du monde. Cette grande artère est composée de maisons colorées, de palais et de plusieurs monuments historiques dispatchés sur 4 kilomètres de long.


Photo de deux mains symbolisant l’engloutissement de la ville par le réchauffement climatique par Lorenzo Quinn

Après avoir passé le pont de l’académie et celui du Rialto, deux ponts célèbres de la ville, nous arrivons sur la Place saint marc. Les nombreux confettis recouvrant le sol font écho au carnaval de la semaine précédente.

La première impression est fantastique! On arrive directement au pied du monumental Palais des Doges.

Petit conseil : Pour visiter le palais, achetez des tickets coupe files sur internet pour éviter l’attente qui peut durer des heures.

Aussi, si vous êtes adeptes du nourrissage de pigeon, faite attention à ne leur donner que des graines de maïs achetés à l’unique kiosque de la place, sous peine de devoir payer une amende aussi salée que l’eau du canal.

Quand on se retourne vers le canal depuis le Palais des Doges on peut voir la Basilique San Giorgio Maggiore. Seul monument sur une île solitaire.

Le célèbre campanille de la Place Saint Marc vous offre une vue imprenable sur la sérénissime. C’est une des activités incontournable du séjour.

Un peu plus loin entre le Palais des Doges et la prison se trouve le Pont des Soupirs. Il est possible de l’emprunter lors de la visite du palais et des prisons ou alors d’y passer dessous en gondole.


Jour 2

Ce fut la journée shopping pour toute la famille. Magasin de luxe, petite boutique, cafés…on a tout fait. J’ai ramené deux chemises et une parure de Venise que j’ai trouvé chez un bijoutier place saint marc, totalement par hasard. Je m’explique. Ma mère adore les éléphants et elle en avait vu un en vitrine. Nous sommes donc rentrés dans le magasin. Seuls. Le vendeur en a profité pour venir nous parler et nous demander d’où nous venions. Après lui avoir répondu Toulouse, il nous a immédiatement parlé de son équipe de rugby favorite ! Devinez quoi ? C’était le Stade Toulousain. D’ailleurs un des joueurs avait acheté une bague de fiançailles chez lui. C’est donc en parlant avec ce monsieur que mes yeux se sont posés sur cette belle parure or/émeraude en verre de Murano. Résultat de la discussion j’ai eu une petite remise.


Après ça nous sommes allez manger sur le pouce dans un petit bar à pizza pour ensuite partir séparément. D’un côté mon père et ses parents et de l’autre ma mère et moi. On a tourné en quête d’un endroit à visiter pour finalement trouver : les appartements de Sissi. Ces appartements se trouvent dans le Palais Royal du quartier saint marc et la visite ne dure qu’une petite heure à un prix raisonnable. En suivant nous voulions visiter les jardins royaux mais la forte pluie nous a dissuadé. Après avoir couru sous les trombes d’eau nous avons pris le vaporetto en direction de notre location pour ne plus en ressortir jusqu’au lendemain.

Jour 3


Pour ce troisième jour nous avons regardé sur le plan de la ville quoi visiter et nous avons opté pour le théâtre de la Fenice. Je rappelle que notre sens de l’orientation familial n’est pas terrible. Il nous aura fallu une bonne heure pour nous rendre compte que nous tournions autour sans le trouver, mais nous y sommes finalement arrivé.

Petit point culture :

Pourquoi le théâtre de la Fenice ? Fenice veut dire phénix.

En 1774 le théâtre du quartier saint marc brûle. Un nouveau théâtre est alors commandé et en mai 1792 la Fenice est inaugurée. Hélas en 1834 le théâtre est à son tour ravagé par les flammes. Reconstruit à vitesse grand v il réouvre un an plus tard. S’en suit une succession d’artistes internationaux comme le compositeur Verdi ou la chanteuse lyrique Maria Calas jusqu’en 1996. Et devinez quoi ? Il brûla encore une fois. Il a un peu la poisse ce bâtiment. Pour la petite anecdote, lors du dernier incendie, il était en rénovation et l’entreprise qui s’en occupée avait du retard. Deux électriciens mettrons le feu volontairement au theatre pour éviter les pénalités de retard. Laissez à l’abandon, la reconstruction reprend en 2001 avec la ferme intention de le reconstruire à l’identique. Il ouvre de nouveau en 2003 et aujourd’hui il est possible de voir les ravages des flammes dans une partie du café du théâtre.

D’ailleurs en sortant de ce même café on tombée sur cette toute jolie salle de piano.

Dernier jour

Nous voulions terminer notre voyage par l’île de Murano. Je n’ai pas fait de photo là bas à cause d’une pluie épaisse qui est tombée toute la journée. L’île était déserte. Aucuns magasins ni meme touristes à l’horizon. A refaire une prochaine fois.

PS : Qu’en pensez vous ? Le maire de la ville souhaite supprimer les paquebots et installer un quota de visiteurs dans la ville. Pour moi c’est la meilleure décision qu’il puisse prendre. La ville n’appartient plus à ses habitants depuis trop longtemps et il faut se l’avouer c’est toujours plus agréable de visiter un endroit sans être coller à tout le monde.

#Islande 10/10

Akureyri

C’est la deuxième plus grande ville d’Islande. C’est aussi un port. Il se situe a à peine 50km du cercle polaire. C’est la ville où il pleut le moins cela dit. En été le thermomètre atteint même 13 degrés.

La ferme de Glaumbaer

Cette ferme a été habitée jusqu’en 1947. Depuis c’est un musée. Chaque petit bâtiment été une pièce de cette ferme. C’est aussi un endroit typique des constructions islandaise avec ces toits en herbes.

Une petite photo pour finir !

Une jolie église islandaise.

  • Vous aimeriez visiter ce pays ?

#Islande 6/10

Dettifoss

Ce n’est pas la plus belle ( eau marron, bruit assourdissant ), ni la plus grande mais c’est la plus puissante cascade d’Europe.

Elle se trouve dans le nord du pays. Elle est accessible tout au long de l’année. Attention toutefois en hiver avec la neige et la glace glissante.

  • Vous avez déjà vu des cascades ? Si oui lesquelles ?

#Islande 5/10

Viknaslodir

Sur le chemin

Dans l’est de l’Islande cette partie est souvent oubliée des touristes pourtant elle fait partie des lieux favoris des islandais. Ils considèrent cette région comme la plus belle et la plus agréable pour marcher.

Le trek de Viknaslodir fait d’ailleurs parti des 25 plus beau du monde. Durant ces randonnées ont trouve : des cascades, des lacs, des criques, des canyons et des petites grottes.

  • Vous venez on va marché un peu ?

#Islande 4/10

JÖKULSARLON

Dans le sud est de l’Islande vous trouverez la magnifique lagune de Jökulsarlon. C’est l’un des sites les plus connus de l’île. Il y a une plage de sable noie à proximité. La plage de diamant. Son nom est dû au rayon du soleil qui se reflète dans les blocs de glace.

La lagune de Jökulsarlon en été

Cette lagune se situe près du plus grand glacier européen. Elle est donc constituée de glace fondu. Elle est ouverte au public toute l’année sauf en période de tempête car son accès peut être compliqué.

  • C’est sublime n’est-ce pas ?

#Islande 3/10

Le Canyon de Fjadrargljufur

Un paysage à couper le souffle.

Ce canyon est long de 1300m et haut de 100m. Il est le résultat de la fonte d’un ancien glacier et donc de l’érosion qui s’en ai suivie. Un lac était présent lors de la fonte du glacier.

Ce canyon vous dit quelque chose sans l’avoir visité ? Normal, il a servi de décor naturel à un coup d’un célèbre chanteur. Là canyon à même du fermer ses portes à causes des fans.

  • Vous voyez de quel chanteur je parle ?

#Islande 2/10

Hot spring de Reykjadalur

Les sources chaudes de Reykjadalur sont à une quarantaine de kilomètres de la capitale Reykjavik. Elles sont alimentées par un volcan. Elles permettent la culture des fruits et de légumes dans cette région.

Une randonnée de 45 minutes est nécessaire pour arriver aux sources pour la baignade. Attention sol boueux et glissant.

Pas de bain dans celle-ci. Plus de 100 degrés

Geysir

Geysir est rapidement accessible depuis la capitale. Ce site est entièrement gratuit. Il possède une trentaine de source chaude et de geyser. Il est possible de le visiter seul ou avec un tour operator.

Geysir, le plus grand geyser, ne jaillit plus que 2 ou 3 fois par jour. Strokkur lui est actif toutes les 5 à 8 minutes. Son jet fait plus de 20m de haut.

Strokkur
  • Vous aussi les geysers vous fascine ?
Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer